Trimestre en photos : cliquez !
Recherche
Newsletter

Inscrivez-vous et restez informé.
Déjà 41 abonnés.

Com.infos

Com.infos

Le Barrage de MARTOT

 

Le barrage de Martot et les écluses de Saint Aubin jouxte Boulleng ( Saint Aubin lès Elbeuf) ont été construits vers 1864.

 « Le Pertuis de Martot : un passage difficile»

    Avant cette construction, le « pertuis de Martot » faisait partie avec le « passage de Pont de l’Arche » et le « Pertuis de Poses » des passages particulièrement dangereux dans notre région.

     En effet, le Pertuis de Martot formait une sorte d’entonnoir et le chenal naturel cheminait autour des îles en une ligne brisée ; de plus un banc de roches calcaires appelées « les baroquets » provoquait de violents tourbillons. Ainsi le passage était infranchissable à marée basse et particulièrement périlleux lors des fortes eaux. Tout cela explique les difficultés que l’on rencontrait pour haler les bateaux.

    Ce passage était gardé et contrôlé par « le maître du pertuis »,  titre qui devait être une sorte de droit seigneurial ; ces « maîtres » étaient très considérés et prélevaient sans doute des droits de passage importants puisqu’à la fin de leur carrière ils possédaient une confortable fortune.

    La conduite de chaque bateau était prise en charge au quai aux tuiles dénommé ainsi parce que la fabrique de tuiles de La Haye Malherbe embarquait ici ses matériaux ; Les aides au nombre de 12 percevaient 30 sous par bateau ; On se servait de chevaux pour remorquer les bateaux (jusqu’à 14  parfois pour un bateau !), et il fallait une grande habitude pour ne pas voir l’attelage lâcher pied, fatalement parfois, si le conducteur n’avait la présence d’esprit de couper « l’accouple » avec sa dague ou le solide couteau qu’il devait toujours avoir à portée de main. Parfois des bateaux lourdement chargés étaient obligés d’attendre plusieurs jours.

    Notons, à propos du travail le dimanche, l’intervention du Conseil Municipal de Martot, qui déclare dans sa séance du 9 avril 1792 :

«que  le sieur Cirette, Maître du pertuis de Martot s’autorise de faire monter et avaler les bateaux pendant la Grande Messe et Vêpres paroissiales les jours de dimanches et fêtes, que cette opération est contre la Loy et empêche même les ouvriers occupés à ces travaux, forcés souvent par la nécessité d’abandonner l’Office Divin pour avoir leur salaire pourquoi avons délibéré que sommation lui soit faite pour lui défendre de ne monter ni avaler aucun bateau dans son pertuis pendant l’Office Divin sous peine d’être condamné par voix de Police »

  La suppression du Pertuis eut lieu en 1850, le chenal navigable ayant été reporté de l’autre côté.

 La Construction du Barrage :

  Le barrage de Martot qui a été construit vers 1864 était formé de 3 passes de 51.70 m chacune, maintenues par des piles .
Seule la passe du milieu était navigable en cas de crue. Il reposait sur des fondations profondes de 1.90 m sur lesquelles étaient fixées des fermes en fer mobiles. Devant se trouvait un radier en pitchpin (arbre d’Amérique) qui servait de support aux aiguilles en pitchpin également. Ce bois de qualité exceptionnelle était très coûteux aussi une prime était offerte à toute personne ramenant une aiguille car il arrivait fréquemment lors des manipulations ou en période de crue que quelques unes se trouvent emportées par  le courant.

  Le barrage servait à réguler les eaux du fleuve, à maintenir un niveau permettant aux bateaux une libre circulation sans la contrainte des marées.

  Les nombreuses îles et les rives étaient souvent submergées même lors de marées peu fortes ; Aux endroits où le fleuve se contentait de déposer des limons, les terres étaient fertiles ce qui a permis le développement de cultures maraîchères sur Martot et Criquebeuf sur Seine ; sur les terres presque inondées en permanence, les agriculteurs faisaient le foin en été et coupaient l’osier en novembre :
la pelure était vendue aux maraîchers pour faire des liens et la récolte était dirigée vers les vanneries d’Amfreville la Mivoie.

   La pêche :

  Les personnes chargées de l’entretien du barrage étaient des anciens inscrits maritimes ce qui leur donnait le droit de pêche à titre gratuit. La pêche était importante ; elle se pratiquait à l’épervier, au filet, à l’épuisette, au moyen de lignes de fond et avec des nasses en osier . Outre les poissons de rivière communs , on pêchait des poissons de mer qui remontaient le fleuve : l’éperlan, l’alose, le saumon, et la truite de mer.

  La destruction et ses conséquences:

  En 1907, vu le mauvais état du barrage,  on projette d’en reconstruire un plus en aval, sur le territoire des communes de Caudebec lès Elbeuf et de Saint Aubin lès Elbeuf. Il en est encore question dans un article de journal en 1910.

  En 1926, la destruction du  barrage est envisagée, ce qui provoque la protestation des agriculteurs, des industriels, des propriétaires de la batellerie, des promeneurs. On décida le dragage du chenal à une profondeur permettant aux bateaux de circuler sans difficultés entre Poses et Elbeuf.

  Le barrage fut supprimé en 1938 ; on en conserva cependant la partie gauche ; si le problème de la navigation se trouvait résolu, les riverains furent privés d’eau potable à la suite de la baisse du niveau de la nappe phréatique : tous les puits jusqu’à Poses furent asséchés. Pour compenser, les Ponts et Chaussées installèrent des pompes dans les villages. Cette pénurie d’eau fut à l’origine de la création du Syndicat Intercommunal d’Alimentation en eau potable de la région en aval du barrage de Poses (janvier 1939).

  Pour redonner un niveau correct à la nappe phréatique, on supprima des îles on en relia d’autres et ainsi, l’Eure, qui rejoignait la Seine aux Damps, vint terminer son cours en se jetant dans le fleuve un peu en aval du barrage de Martot, sur la commune de Saint Pierre lès Elbeuf.  Ainsi naquit aussi l’étang de Martot, lieu privilégié pour les oiseaux migrateurs.

  Le nouveau barrage :

  En 1970 devant la vétusté du barrage, on étudie plusieurs solutions sans parvenir à un accord ; Le Syndicat du barrage de Martot comprenant les communes de Criquebeuf sur Seine et de Martot est créé en 1971 ; il sera dissous en 1974 pour laisser la place au Syndicat de Basse Vallée d’Eure qui comprend les communes riveraines de la rivière d’Eure de louviers  à Martot .

  En 1977, le barrage céda entraînant une baisse considérable des eaux de l’étang laissant de grandes surfaces vaseuses et nauséabondes.

  Le Maire de Martot, M. Maurice Deboos, défendit le projet de reconstruction du barrage avec acharnement  et le 7 mars 1981 le nouveau barrage fut inauguré.

  Il fut ensuite endommagé en 1991 puis, en novembre 1999, une nouvelle passerelle assurant une sécurité renforcée fut installée.

  Le Syndicat de Basse Vallée d’Eure a été dissous le 7 mars 2002 et ses attributions ont été reprises par la communauté de Communes « Seine-Bord »

  Ce barrage est nécessaire tant pour préserver le niveau de la nappe phréatique si utile dans cette région maraîchère, que pour maintenir l’attrait des bords de l’Eure pour les pêcheurs et les nombreux promeneurs.

L’effacement du barrage :

Aujourd’hui, en 2015, les priorités ont changé et le barrage vit ses dernières années afin de permettre la continuité écologique.

La Mairie

Horaires de Permanence


Lundi : 

9h30-11h30

Mardi : 

16h - 19h

Jeudi :

15h - 18h


Tél : 02.35.81.58.59

Fax : 02.35.87.93.82

martot.mairie@wanadoo.fr

Agenda
lunmarmerjeuvensamdim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
       
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
       
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
       
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
       
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     
       
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
       
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
       
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
       
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
       
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
       
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
       
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29      
       
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
       
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30